Koe no katachi (A silent voice) | Spoil

Type: animation
Durée: 2h10
Date de sortie: 17 Septembre 2016
Pays d’origine: Japon
Date de sortie en France: Août 2018
Réalisation: Naoko Yamada
Ecriture: Reiko Yoshida
Dessins: Futoshi Nishiya
Musique: Kensuke Ischio
Production: Kyoto Animation
Basé sur le manga de Yoshitoki Oima

 

 

 

 

Nishimiya est une élève douce et attentionnée. Chaque jour, pourtant, elle est harcelée par Ishida, car elle est sourde. Dénoncé pour son comportement, le garçon est à son tour mis à l’écart et renvoyé de l’école. Des années plus tard, il apprend la langue des signes et part à la recherche de la jeune fille afin de la revoir une dernière fois pour lui demander pardon.

 

 

 

On avait très envie de voir ce film avec mon amoureux. Maintenant que c’est chose faite, je peux donc venir vous donner mon avis.

A silent voice traite de plusieurs thèmes, notamment de handicap, de harcèlement scolaire, de résilience, le tout sur fond de relations amicales/amoureuses.

On y découvre Nishimiya, victime de harcèlement scolaire puisqu’atteinte de surdité, ainsi que plusieurs de ses « camarades » de classe qui réagissent chacun à leur manière à cette petite nouvelle, si différente, arrivée dans leur école. Le film est assez bien fait puisqu’il dénonce autant le comportement de celui qui harcèle visiblement la victime que celui des agresseurs passifs, ceux qui « se contentent » de suivre le mouvement ou de rire aux provocations perpétrées par le harceleur.

Des années plus tard, Ishida, l’ancien harceleur de Nishimiya, se retrouve à son tour face au rejet de ses camarades de classe, ce qui lui a fait prendre conscience de l’incongruité de ses comportements passés. Il apprend donc le langage des signes et se met en tête de retrouver Nishimiya pour lui demander pardon avant de se suicider. Mais son plan ne se déroulera pas tout à fait comme prévu et il apprendra, grâce à ces retrouvailles, que la vie vaut la peine d’être vécue, que demander pardon est le premier pas vers l’acceptation de soi et la guérison, et que l’amour et l’amitié peuvent surgir de n’importe où à partir du moment où l’on décide d’ouvrir son coeur et d’avoir le courage d’endosser ses responsabilités.

Les dessins sont très beaux, l’animation fluide. Les thèmes abordés sont touchants et bien trop rarement abordés au cinéma… Un film que je vous recommande fortement d’aller voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *