PAC 2018 #6 | Semaines 5 & 6

La semaine passée, ma seule lecture a été le premier tome de Miss Peregrine et les enfants particuliers que j’ai finalement terminé cette semaine. La critique est à lire ici.

Puis je me suis lancée dans la découverte de Que ta volonté soit faite de Maxime Chattam et le moins que l’on puisse dire c’est que ça ne s’est pas bien passé du tout… C’est bien simple, une fois le premier chapitre lu, j’étais tellement choquée que j’avais décidé de ne pas poursuivre ma lecture. A vrai dire, je n’ai pas compris ce premier chapitre… L’auteur, dans sa préface, dit ne pas vouloir faire dans la « surenchère » de choses choquantes et, pourtant, c’était bien cette impression qui m’est restée à la lecture de ce premier chapitre… Si j’ai bien compris, Chattam a choisi de nous montrer toute l’horreur d’un personnage du roman; pour autant, je pense que cela aurait pu être amené d’une autre manière qu’à travers une scène de cruauté gratuite envers un animal et un enfant. Qu’on soit bien clair, je n’ai en général pas de difficultés à lire des livres mettant en scène des choses difficiles (comme dans Résilience de Julia M. Tean), j’ai le coeur bien accroché… Mais là, je ne sais pas s’il était absolument nécessaire de commencer par une scène pareil… Enfin bref… J’étais donc partie pour refermer définitivement ce livre mais, ayant lu des avis très positifs sur Livraddict, j’ai tenu à poursuivre ma lecture, au moins de quelques chapitres supplémentaires…

Pour le moment, je n’ai pas vraiment beaucoup avancé… mais je me laisse déjà un peu plus prendre par le roman… A voir pour la suite de cette lecture…

 

 

Lecture en cours: Que ta volonté soit faite
Avancement de cette lecture: 50 / 384 pages soit 13%
Temps écoulé depuis le début du challenge: 41 / 91 jours soit 45%
Avancement du challenge: 1896 / 2582 pages soit  73%

☑️Les loups de Mercy Falls, tome 1
☑️Ce que je peux te dire d’elles
☑️Un long dimanche de fiançailles
☑️Shaman, intégrale
☑️Miss Pérégrine et les enfants particuliers, tome 1
➡️Que ta volonté soit faite
Elfes, tome 1
L’appel du sang

Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 1

 

 

Auteur: Ransom Riggs
Edition: Le livre de poche
Collection: Le livre de poche Jeunesse
Année de parution: 2016
Nombre de pages: 437

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu’à suivre les dernières instructions qu’a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle…

 

 

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, tant l’histoire que l’objet livre en lui-même. Je l’ai pour ma part lu en format poche (je n’aime pas les grands formats en général) et même en poche, l’édition est décorée et comporte des photos qui ajoutent une vraie touche d’originalité au roman.

J’ai trouvé que ce livre présentait la juste dose de « petits frissons », ce qui le rend parfait pour une lecture d’automne, un soir de pluie avec une bande son sympathique (quelques exemples plus bas). Et je pense que pour un jeunesse, il ne faut pas plus de « frissons » justement, donc de ce point de vue-là, il est vraiment bien construit.

Les personnages sont sympathiques et ont chacun leur personnalité, même si j’aurais aimé voir leur psychologie et leur background un peu plus développé dans cet opus. J’espère que cela le sera dans les tomes suivants. L’histoire d’amour ne m’a ni gênée, ni enthousiasmée; je l’ai trouvée plutôt rapidement amenée et pas forcément indispensable à l’histoire mais j’imagine que cela plait au coeur de cible de ce genre de lecture.

Le roman se lit facilement et rapidement malgré quelques toutes petites longueurs. Ces longueurs sont surement dues au fait que l’histoire est prévue pour se dérouler sur plusieurs tomes. Ce tome-ci sert donc principalement à installer l’intrigue, les personnages, le contexte… Difficile donc de juger la fin qui n’en est pas forcément une mais qui constitue plutôt une ouverture pour le tome 2. Tome 2 dont j’attends beaucoup, du coup…

Un joli 16/20 pour moi

 

 

Autumn forest – Adrian Von Ziegler
Evening breeze – Adrian Von Ziegler
Wolf blood – Adrian Von Ziegler
Moonsong – Adrian Von Ziegler
Prophecy – Adrian Von Ziegler
Dreamtide – Adrian Von Ziegler
Woodland tales – Adrian Von Ziegler
Welcome home – Adrian Von Ziegler

PAC 2018 #5 | Semaine 4

Entre vendredi et samedi, j’ai terminé Un long dimanche de fiançailles de Sébastien Japrisot, ce fameux roman tant redouté depuis le début du challenge… Etait-ce juste le bon moment? Le bon mood? Je ne sais pas, mais toujours est-il que je l’ai lu plutôt facilement et j’en ai été agréablement surprise (lire la critique).

Dimanche, j’ai lu Shaman d’une traite. Bon il faut dire que comme c’est une bande dessinée, ça se lit relativement vite. J’ai bien aimé également même si on était loin du coup de coeur. Je me suis rendue compte que je m’étais trompée dans mon décompte de pages: Shaman compte 156 pages et pas 56. J’ai donc mis à jour mes statistiques. La critique de Shaman est à lire ici.

Mercredi soir, motivée par un temps « juste comme il faut » -c’est-à-dire, frais, mi-soleil, mi-brume-, j’ai attaquée le premier tome de Miss Peregrine et les enfants particuliers. J’en ai lu une centaine de pages entre mercredi et jeudi soir. C’est dingue parce que j’ai essayé de le commencer dès lundi mais je n’arrivais pas à m’y mettre… C’est un peu le problème entre les livres dont on a beaucoup entendu parler et moi: j’ai du mal à m’y intéresser… Je pense que c’est parce que j’ai peur d’être déçue, de ne pas aimer… Idiot, non? Du coup, c’est pour ça que je laisse souvent un peu trainer sur mes étagères les bouquins dont j’ai beaucoup (trop) entendu parler et que je les lis parfois des années après que la hype soit passée…

 

 

Lecture en cours: Miss Pérégrine et les enfants particuliers, tome 1
Avancement de cette lecture: 81/373 pages soit 19%
Temps écoulé depuis le début du challenge: 27/91 jours soit 30%
Avancement du challenge: 1554/2582 pages soit 60%

☑️Les loups de Mercy Falls, tome 1
☑️Ce que je peux te dire d’elles
☑️Un long dimanche de fiançailles
☑️Shaman, intégrale
➡️Miss Pérégrine et les enfants particuliers, tome 1
Que ta volonté soit faite
Elfes, tome 1
L’appel du sang

NaNoWriMo 2018 | NaNo prep #2

Un petit point sur mon avancement dans la préparation de l’édition 2018 du NaNoWriMo… pas bien fourni, on peut le dire… mais le but de ces « points » réguliers sur mon avancement, c’est de montrer la réalité du NaNo Prep, peu importe que ça soit en « positif » ou en « négatif », puisque l’important c’est simplement d’évoluer, d’avancer.

A ce jour, je n’ai pas encore décidé si je participais  au challenge, si je l’aménageais à ma façon (en réduisant le compte de mots à atteindre), si finalement je laissais tomber… Dans le doute, je préfère préparer, histoire de ne pas être prise au dépourvu au cas où je déciderais de participer au dernier moment.

J’ai plusieurs idées sur lesquelles écrire mais rien qui ne « m’emballe », j’ai du mal à expliquer ce que je ressens. J’ai l’impression que je me mets plus ou moins consciemment des freins: je cherche LE sujet, celui qui est à la fois original, attrayant, avec des personnages intéressants, pas trop fades, pas trop parfaits non plus… et j’en oublie que le but (pour moi en tout cas) c’est déjà simplement d’écrire et d’y prendre du plaisir, peu importe le sujet, les personnages, les thèmes abordés…

J’en suis donc là de ma réflexion, je pense avoir déjà trouvé mes playlists d’écriture. Cette année, je ne ferai pas très original puisque j’écrirai au rythme de playlists glanées ça et là sur le net. Je n’ai rien inventé, quoi! Mais encore une fois, l’essentiel c’est de profiter de ce moment, pas d’être parfait.e!

Un point sur la check list:

✓ Créer une playlist d’écriture
✗ Trouver le sujet
✗ Créer les fiches personnages
✗ Créer les fiches lieux
✗ Rédiger le plot
✗ Préparer le plan scénique

Shaman

 

 

Auteur: Stéphane et Olivier Peru
Edition: Soleil
Collection: /
Année de parution: 2007
Nombre de pages: 156

Dans la ville-monde, une cité tentaculaire, les shamans sont les seuls à user du savoir occulte. Au-delà des immenses frontières, au coeur des contrées hostiles, trois hommes vont braver les interdits et croiser la route d’êtres de légende immortels. Appelés « Ombres », cette rencontre scellera le destin des trois aventuriers. L’un d’eux, Skeld, héritera d’une mystérieuse clé et deviendra le catalyseur d’un pouvoir incontrôlable, aussi puissant que dangereux. Dès lors, il deviendra l’homme le plus recherché de la ville-monde.

 

 

 

Je ne suis pas une adepte de bandes dessinées. En tout cas, pas de BD « sérieuses ». J’aime beaucoup certains titres qui ont bercé mon enfance comme les Lucky Luke, les Gaston Lagaff et les Cédric ou Titeuf, j’aime beaucoup certains mangas également mais les bandes dessinées d’aventure par exemple, j’ai toujours eu un peu de mal à accrocher.

J’ai emprunté celle-ci à mon amoureux, grand lecteur de BD, notamment de fantasy et d’aventures. Je vais le dire d’emblée: ce n’est pas un coup de coeur et ça ne m’a pas « réconciliée » avec le genre (bien que je n’y ai jamais été hostile non plus, hein). Néanmoins, j’ai passé un bon moment, même si certaines choses m’ont un peu dérangée.

Le premier point c’est le nombre de personnages. Il y en a beaucoup et, à certains moments, je m’y perdais un peu. Le deuxième point, qui est lié au précédent, c’est que l’univers dans lequel se passe l’histoire est assez complexe. Au vu de ces deux points, je pense que le gros problème de cette saga c’est qu’elle est trop courte. Trois tomes de 50 à 60 pages, c’est peu pour développer tout un univers avec ses propres règles, normes, sa propre histoire et sa propre mythologie. Certains passages ont été survolés d’après moi et j’aurais aimé pouvoir m’y attarder un peu plus.

Côté points positifs, j’ai aimé le style graphique, travaillé et détaillé mais pas trop; on ne sombre pas dans le glauque un peu gore. L’ambiance est bien retranscrite, on s’immerge facilement dans l’univers et l’aventure. Au niveau de l’intrigue, elle est super sympa mais encore une fois, j’aurais aimé que certaines choses soient un peu plus développées.

Je pense que cette intégrale peut facilement plaire aux fans de BD et aux inconditionnels de fantasy.

14/20

Un long dimanche de fiançailles

 

 

Auteur: Sébastien Japrisot
Edition: Folio
Collection: /
Année de parution: 2002
Nombre de pages: 373

Cinq soldats français condamnés à mort en conseil de guerre, aux bras liés dans le dos. Cinq soldats qu’on a jetés dans la neige de Picardie, un soir de janvier 1917, devant la tranchée ennemie, pour qu’on les tue. Toute une nuit et tout un jour, ils ont tenté de survivre. Le plus jeune était un Bleuet, il n’avait pas vingt ans. À l’autre bout de la France, la paix venue, Mathilde veut savoir la vérité sur cette ignominie. Elle a vingt ans elle aussi, elle est plus désarmée que quiconque, mais elle aimait le Bleuet d’un amour à l’épreuve de tout, elle va se battre pour le retrouver, mort ou vivant, dans le labyrinthe où elle l’a perdu. Tout au long de ce qu’on appellera plus tard les années folles, quand le jazz aura couvert le roulement des tambours, ses recherches seront ses fiançailles. Mathilde y sacrifiera ses jours, et malgré le temps, malgré les mensonges, elle ira jusqu’au bout de l’espoir insensé qui la porte.

 

 

Un long dimanche de fiançailles fait partie de ces (rares) livres qui se trouvent dans ma bibliothèque depuis des années, sans que j’ai jamais réussi à les lire jusqu’au bout. En l’occurrence, celui-là dormait sur son étagère depuis plus de dix ans et j’avais tenté en vain de le lire quatre fois. Néanmoins, comme je déteste abandonner un livre, je ne m’étais jamais résolue à m’en séparer.

Grand bien m’en a pris puisque cette fois, non seulement j’ai réussi à le lire jusqu’au bout mais en plus j’ai vraiment aimé cette lecture. On ne peut pas vraiment parler de coup de coeur non plus mais j’ai passé un bon moment et je l’ai lu plutôt vite.

J’ai aimé les différents cadres dans lesquels se déroulent l’histoire: les Landes, les tranchées… J’ai apprécié le fait que le roman ne verse pas dans la romance un peu cul-cul mais plutôt qu’elle reste solidement ancrée dans un contexte assez réaliste. Les scènes de guerre, l’esprit qui devait sans doute régner pendant cette guerre et après est formidablement bien dépeint; j’avais l’impression d’y être.

J’ai moins aimé le personnage de Mathilde que j’ai trouvé très froid, un peu égoïste. L’écriture de l’auteur est aussi un peu « lourde » avec des phrases parfois longues et à la ponctuation pas toujours dans les règles, ce qui rend parfois la lecture difficile et confuse. C’est sans doute voulu par l’auteur, c’est même sûr à mon sens, Japrisot n’étant pas un auteur débutant quand il a écrit Un long dimanche de fiançailles, mais ce n’est pas toujours facile à suivre. La multitude de personnages complique encore un peu l’exercice.

Toutefois, j’ai, je le redis, passé un bon moment avec ce livre et j’encourage vivement ceux qui le souhaitent à le lire, ne serait-ce que pour le côté historique bien retranscrit. Par contre, la fin ne m’a pas plu, mais alors pas du tout… Peut-être suis-je passée à côté ou bien n’ai-je pas compris mais j’aurais préféré un « que sont-ils devenus? » en guise de chapitre final plutôt que celui choisi par l’auteur, je pense. Là, je reste un peu sur ma faim…

15/20 pour moi

PAC 2018 #4 | Semaine 3

J’ai encore bien avancé mes lectures durant le week-end, bien que j’ai été malade deux jours (j’en ai profité pour lire, mais plus lentement du coup).

Samedi, j’ai terminé Ce que je peux te dire d’elles, pas un coup de coeur, mais pas loin. La critique est ici. Décidément, ce challenge commence vraiment bien: deux lectures, deux bons moments.

J’ai fait une petite pause dans le challenge pour lire un livre qui n’avait rien à voir avec le reste: Did I mention I love you? J’avais envie de quelque chose de léger vu que j’étais fatiguée par mon rhume et ce bouquin tombait à pic (et, tout à fait entre nous, je pense que j’ai secrètement tout tenté pour reporter le démarrage de la lecture d’Un long dimanche de fiançailles…).

Mardi et mercredi ont été des jours en creux côté lectures puisque je n’ai pratiquement pas lu.

Je suis encore théoriquement en avance dans mon challenge. Je dis « théoriquement » parce que je me tâte à faire le NaNoWriMo encore cette année et donc je sais qu’au mois de Novembre j’aurai très très peu de temps pour lire. Ce qui veut dire que je devrai boucler le PAC en deux mois au lieu de trois. Bé oui, même si ce n’est pas une compétition, c’est quand même plus agréable de se dire qu’on a réussi plutôt que raté! Affaire à suivre donc…

 

 

Lecture en cours: Un long dimanche de fiançailles
Avancement de cette lecture: 15/373 pages soit 4%
Temps écoulé depuis le début du challenge: 20/91 jours soit 22%
Avancement du challenge: 959/2477 pages soit 38%

☑️Les loups de Mercy Falls, tome 1
☑️Ce que je peux te dire d’elles
➡️Un long dimanche de fiançailles
Shaman, intégrale
Miss Pérégrine et les enfants particuliers, tome 1
Que ta volonté soit faite
Elfes, tome 1
L’appel du sang

Did I mention I love you?

 

 

Auteur: Estelle Maskame
Edition: Pocket
Collection: Jeunesse
Année de parution: 2016
Nombre de pages: 410

Eden, 16 ans, va passer l’été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier a refait sa vie… Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent…

Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.

 

 

 

 

Ayant lu pas mal de critiques plutôt positives, même de la part de personnes pas forcément fan du genre, je m’attendais à passer un chouette moment avec ce bouquin. Je suis partie très positive dans cette lecture, ayant bien conscience de ne pas être le coeur de cible de ce roman.

Et j’ai été déçue… Mais vraiment déçue… C’est à dire que, même en me glissant dans la peau d’une jeune femme de 16 ans (coeur de cible de ce genre de littérature), j’avais une impression négative.

En cause déjà, le style d’écriture: très (trop) simple, voir simpliste. A certains moments, j’avais l’impression de lire une fanfiction quelconque comme on peut en trouver des centaines un peu partout sur le net. A noter quelques fautes d’orthographe qui m’ont fait saigner les yeux: « on est allées », par exemple. Mais ça c’est plutôt un problème côté traduction du coup.
Ensuite, les bien trop nombreux clichés m’ont exaspérée au possible: les trois frères un peu nuls issus de la famille recomposée, les personnages en eux-mêmes qui ne sont que des clichés sur pattes, les parents, les lieux, les amis, les relations entre les protagonistes… Le sexisme ordinaire présenté dans ce bouquin à plusieurs reprises m’a aussi beaucoup énervée.

Vraiment, ça a été très compliqué à lire pour moi mais je comprends que ça puisse parler à certains ados. A la décharge de l’autrice, celle-ci est encore jeune, ce qui peut peut-être expliquer son manque de style et le côté un peu cliché de ses personnages (encore que… il y a d’autres jeunes auteurs qui ne versent pas dans ce genre de choses). C’était tellement pesant que j’ai même sauté quelques passages sur la fin.

Bref… Si je note avec mes yeux d’adolescente, je dirais que ce roman mérite un petit 13 parce que j’imagine que je serais plus facilement entrée dans le récit. Avec mes yeux d’adulte par contre, il ne passerait pas la barre du 10.

Koe no katachi (A silent voice) | Spoil

Type: animation
Durée: 2h10
Date de sortie: 17 Septembre 2016
Pays d’origine: Japon
Date de sortie en France: Août 2018
Réalisation: Naoko Yamada
Ecriture: Reiko Yoshida
Dessins: Futoshi Nishiya
Musique: Kensuke Ischio
Production: Kyoto Animation
Basé sur le manga de Yoshitoki Oima

 

 

 

 

Nishimiya est une élève douce et attentionnée. Chaque jour, pourtant, elle est harcelée par Ishida, car elle est sourde. Dénoncé pour son comportement, le garçon est à son tour mis à l’écart et renvoyé de l’école. Des années plus tard, il apprend la langue des signes et part à la recherche de la jeune fille afin de la revoir une dernière fois pour lui demander pardon.

 

 

 

On avait très envie de voir ce film avec mon amoureux. Maintenant que c’est chose faite, je peux donc venir vous donner mon avis.

A silent voice traite de plusieurs thèmes, notamment de handicap, de harcèlement scolaire, de résilience, le tout sur fond de relations amicales/amoureuses.

On y découvre Nishimiya, victime de harcèlement scolaire puisqu’atteinte de surdité, ainsi que plusieurs de ses « camarades » de classe qui réagissent chacun à leur manière à cette petite nouvelle, si différente, arrivée dans leur école. Le film est assez bien fait puisqu’il dénonce autant le comportement de celui qui harcèle visiblement la victime que celui des agresseurs passifs, ceux qui « se contentent » de suivre le mouvement ou de rire aux provocations perpétrées par le harceleur.

Des années plus tard, Ishida, l’ancien harceleur de Nishimiya, se retrouve à son tour face au rejet de ses camarades de classe, ce qui lui a fait prendre conscience de l’incongruité de ses comportements passés. Il apprend donc le langage des signes et se met en tête de retrouver Nishimiya pour lui demander pardon avant de se suicider. Mais son plan ne se déroulera pas tout à fait comme prévu et il apprendra, grâce à ces retrouvailles, que la vie vaut la peine d’être vécue, que demander pardon est le premier pas vers l’acceptation de soi et la guérison, et que l’amour et l’amitié peuvent surgir de n’importe où à partir du moment où l’on décide d’ouvrir son coeur et d’avoir le courage d’endosser ses responsabilités.

Les dessins sont très beaux, l’animation fluide. Les thèmes abordés sont touchants et bien trop rarement abordés au cinéma… Un film que je vous recommande fortement d’aller voir.

NaNoWriMo 2018 | NaNo prep #1

Je sais, on est à peine à la mi-septembre et je parle déjà du NaNoWriMo 2018… L’année dernière, j’avais décidé au dernier moment de participer à l’édition 2017 et j’y étais donc allée les mains dans les poches… On ne peut pas dire que ça avait été une grosse réussite, avec mes 14 822 mots écrits en trente jours. Bon après, j’ai passé ce NaNoWriMo dans un contexte particulier et très compliqué, peu propice à l’écriture. Cette année, ce sera différent…

C’est la raison pour laquelle je commence déjà à me préparer. Je souhaite démarrer un projet tout neuf, en partant de zéro, et je pense que deux mois de préparation ne seront pas de trop… J’aimerais beaucoup poursuivre mon projet entamé l’année dernière, mais pour le moment c’est trop difficile pour moi; ce projet était très personnel et me replonger dedans est pour l’instant très compliqué.

Cette année, je serai donc une « plantser » ou une « planner », je ne sais pas encore, mais sûrement pas une « pantser »!

Aujourd’hui, j’ai donc commencé par le commencement, à savoir… m’inscrire sur le site officiel et rédiger ma liste des tâches pour ce NaNo prep 2018:

Créer une playlist d’écriture
Créer les fiches personnages
Créer les fiches lieux
Rédiger le plot
Préparer le plan scénique